Swatting: le cas de BIBIX

Le phénomène du swatting est assez répandu aux Etats-Unis.
Mais d’abord, le swatting, c’est quoi?
Le swatting tient ce nom en référence à l’unité des forces spéciales des Etats-Unis: SWAT.
Le swatting est en réalité un genre de canular.
Les victimes de cette mauvaise farce sont en majeure partie les bloggers qui se filment en direct. Le but du canular est de voir la police débarquer en live devant la caméra qui elle, filme le tout en live! Pour que cela fonctionne des hackers s’occupent de prévenir la police avec un téléphone non localisable ou encore en piratant le téléphone de la victime et en prévenant les forces de l’ordre avec son numéro de téléphone.
Les pirates trouvent comme prétexte qu’un homme a perdu la raison et qu’il est en train de menacer sa femme avec une arme.
Aux USA, le swatting est répandu et le conseil a adopté une loi à ce sujet: Les auteurs de canulars faisant intervenir les forces de l’ordre pour nulle raison sera puni de 5 ans de prison et devra rembourser les coûts de l’intervention. 
En France, le premier cas de swatting a eu lieu il y a seulement quelques jours (11/02/15) et toucha le Youtuber « BIBIX » qui, en peine partie retransmise en direct sur Twitch. Néenmoins il connaissait déjà le phénomène et comprit tout de suite qu’il s’agissait d’un canular. Il se fit tout de même plaqué contre le sol, menotté avec un fusil braqué sur lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.